Bien qu'il fasse beau, c'est à l'intérieur que ça se passe. La salle de Bellegrave a été spécialement aménagée pour ce Battle Arena 2012. Les crews sélectionnés pour les quarts de final sont : Squishy Brat Disorderz (USA), Les Sales Gosses (Bordeaux), FresHit (Espagne), Tekken Crew (Lyon), Momentum (portugal), Animaniaxxx (Bordeaux), Jinjo Crew (Corée), SBB Crew (Bordeaux). Tous réunis pour partager leur passion du lino avec les quelques 1200 spectateurs présents ce dimanche.

Pour des crews d'exception, un jury d'exception composé de Bboy KHO, Bboy Roméo, Bboy Lamine.

Et c'est sur les mix toujours aussi pro de DJ Ben que commence le Battle Arena.

 

Quart de finale :

-Squishy Brat Disorderz vs Les Sales Gosses

-FresHit vs Tekken Crew

-Momentum vs Animaniaxxx

-Jinjo Crew vs SBB Crew

 

Demi Finale :

-Squishy Brat Disorderz vs Tekken Crew

-Momentum vs Jinjo Crew

 

Finale :

-Squishy Brat Disorderz vs Momentum

 

Victoire de Momentum.

 

Durant ce Battle Arena, Phillipe et Teddy, nos deux MC's de folie, on réussit à faire sortir l'énergie du public !

 

 

Article : Gildas K.

Photos : Estelle

Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 

 

Dans la culture hip hop, la discipline qui m'attire le plus, c'est la danse. Pour devenir incollable sur le sujet j'ai fait mes petites recherches.

C'est dans les années 70, à New York, qu'un membre du gang « Black Spades » prend le pseudo d'Afrika Bambaataa et crée la Bronx River Association qui devient la Zulu Nation . Mais qu'est-ce donc la « Zulu Nation » ?

La Zulu Nation, c'est en fait un mode de vie qui met en avant l'espoir et la solidarité :« Peace, Love, Unity and Having fun ». Par ce mouvement Afrika Bambaataa revendique un message pacifique contre la violence des quartiers du Bronx.

Avec le DJ Kool Herc et Grandmaster Flash, il aspire à une nouvelle musique qui permettrait aux jeunes du quartier de se libérer à travers la danse. Il veut canaliser leur énergie pour qu'ils s'expriment grâce à la danse et ainsi les empêcher de finir dans des gangs: « transformer l'énergie négative en énergie positive ».

 

 

KH      AB    GF

 

 

Le HIP HOP se crée enfin avec ses quatre piliers: le Mcing, le Writing, le Deejaying et le b-boying soit le break dance !

Afrika Bambaataa crée son crew, son premier groupe de danse : « les Zulu Kings ».

A partir de 1979, on parle enfin de break dance, une danse basée sur le respect et l'originalité.

À New York, ville cosmopolite se mêlent différentes cultures et danses populaires. Le break en continuelle effervescence s'inspire du swing, du charleston, des danses africaines, de la capoeira. Dans le break dance il existe plusieurs styles; le locking, le poping ou smurf, le break, la danse debout ...

Ce mouvement Hip Hop fait sa première apparition en France grâce à l’émission télévisée de Sidney « H.I.P. H.O.P ».

 

Mais alors, quels sont les principaux acteurs français de ce nouveau mouvement ? On trouve donc comme personnalité Gabin Nuissier, un des premiers danseur hip hop en France, Max-Laure, Thony Maskot, Nasty, Sidney et encore pleins d'autres qui se retrouvaient dans les lieux incontournables de la naissance du hip hop comme dans le Centre Paco Rabanne ou encore au Bataclan où régnait l'effervescence et l'énergie des danseurs. C'est également l'époque des premiers films sur cette culture, Beat Street, Wild Style où on retrouve le Rock Steady crew ou encore le rappeur Grandmaster Flash.

  Aujourd'hui le Hip Hop ainsi que le break danse continuent encore et encore d'évoluer avec de nouvelles figures, des enchaînements, avec de nouveaux adeptes, de nouveaux crew ainsi que cet esprit de compétition qui entoure cette discipline.

Mais danser reste avant tout un état d'esprit: ne pas simplement danser le Hip Hop mais être le Hip Hop, l'incarner.

 

 

La Capsule Urbaine envoie une session hip hop

 

Au début des années 1970, Afrika Bambaataa , membre des Bronx River Projects crée un nouveau mouvement: le hip-hop. Il veut canaliser l'énergie des jeunes de son quartier de New York, le Bronx  pour éviter qu'ils finissent dans des gangs.
Le but était donc d'éradiquer la violence dans les quartiers pauvres des grandes métropoles. Aujourd'hui, la breakdance est basée sur le respect et l'originalité.

Cette danse se pratique sous forme de défis: les battles. De nos jours, de nombreux jeunes veulent apprendre à danser pour imiter certains grands  B-Boy comme: Crazy Legs (U.S.A), Lamine (France), Just Do It (Hollande), Storm (Allemagne) et Cico (Italie).

Nous pouvons vous citer quelques pas  de bases comme: le baby freeze, le six steps, le Thomas, le Windmill qui se pratiquent au sol; ou encore le salsa rock ou l'indian step qui font partie du top rock.
Pour plus d'informations sur le vocabulaire des techniques du breakdance, cliquer ici

 

ESTELLE ET CLEMENT