Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

 

Pour le premier battle de beat box à Bordeaux, Capsule Urbaine a pu faire la rencontre de plusieurs beat boxeur en compétition et  de l'un des jurys, Roger Biwandu, batteur à la carrière internationale.
Nous retrouvons Roger au catering, où il nous accorde un peu de son temps pour répondre à nos questions.
Pour notre batteur ce n'est pas la première fois qu'il est invité comme jury lors d'un battle, il avait été invité par Booba au Rocher Palmer l'année dernière.
« J'envisage cette soirée comme une soirée rythmée » nous dit-il tout en enchainant des rythmes avec ses baguette sur la table. Ce soir en tant que batteur il jugera plutôt le tempo, le rythme et l'assurance.
 Pour conclure la rencontre il nous confie qu'il a déjà essayé le beat box mais qu'il a préfère rester fidèle à ses baguettes. Roger sera occupé jusqu'à début août pour l'accompagnement de différents artistes et nous prépare son troisième album d'inspiration  jazz. Cela marque la fin de cette interview très rythmée.

IMG 1841
Plus tard dans la soirée, j'arrive à intercepter les deux bordelais de la compétition : Buccal et Brez après leur élimination.
Buccal, plutôt compositeur vocal et instrumental, participe à son premier battle ! Inspiré par la musique américaine et  Bobby Macferrin, son truc c'est les covers, « le beat box c'est plus un challenge pour moi », il aspire a être reconnu en tant que musicien.

 

 

Buccal accompagné de Beasty, MC de la soirée

IMG 1956


Brez, lui, a commencé il y a maintenant cinq ans en regardant un beat boxeur qui passait a la nouvelle star. Essayant de toujours créer, son truc à lui c'est la technique et son inspiration, la musique techno. Faisant des battles depuis 2010, le beat box est sa plus grande passion, il nous confie d'ailleur « qu'à la place de respirer, je beat box »

 

Brez

IMG 2097


A la fin de la soirée je rencontre BMG. Lui, c'est par internet qu'il a commencé il y a cinq ans lorsqu'il est tombé sur une vidéo de Fayabraz et Mic Spawn (deux jurys de la soirée) entrain de beat boxer ensemble. Le beat box attise sa curiosité «ça m'a vraiment intrigué! », il va donc à la recherche des ces sons qui l'intriguent. Au fur et à mesure des entrainements, il fait son premier battle en 2008. Cette année il est vainqueur du Turntable et a été en 2010 le représentant français au Emperor of Mic.Ce qu'il préfère dans le beat box, c'est la musicalité. Il s'inspire du funky groove et des rythmes de batteur, «  c 'est un truc infini, chacun a son identité vocale ! ». Mais pour BMG le beat box c'est surtout le partage, sur scène il s'affronte mais en coulisse « on se sert dans les bras et on s'aide mutuellement à progresser ! »

 

BMG

IMG 1962

 

 

Estelle

Photos : Sandrine

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir